Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aswat al-Islam

L'islam

  • Qu’est-ce que l’Islam?

L’Islam n’est pas une nouvelle religion, mais la même vérité que Dieu révéla à travers tous les prophètes, il n’y a qu'un Dieu.Pour le cinquième de la population mondiale l’Islam s’avère être à la fois une religion et un mode de vie complet adapté à l’humanité par notre Créateur L’Islam, révélation divine est une religion monothéiste de vérité spirituelle, de lumière intérieure, d'amour, de fraternité humaine, de justice sociale, ouverte à toutes les "races" et à tous les peuples sans aucune distinction, aux hommes et aux femmes de toutes les contrées et de tous les siècles, quelque soit le degré de leur savoir et l'importance de leur fortune.

Que veut dire “Islam”?

Le mot « islam » est la translittération du mot arabe  الإسلام, En arabe islam  veut dire “soumission dans la paix”. Au sens religieux cela veut dire une soumission totale à la volonté de Dieu. L’Islam est un mode de vie englobant toutes les sphères de l’activité humaine, il ne fait point de séparation entre le séculier et le sacré, car l’Homme est un tout indivisible.


Qu’est-ce que le Coran?

Le Coran est l'ultime révélation de Dieu. Le nom arabe signifie lecture noble. Ainsi, le Coran est la parole de Dieu et non celle de Mohammad. Il ne faisait que recevoir la révélation et la transmettre honnêtement. La révélation divine n'a pas commencé avec le Coran. D'autres révélations ont été transmises à des prophètes précédents comme Noé, Abraham, Moïse et Jésus pour n'en nommer que quelques-uns. Toutes les autres Écritures ont été soit perdues, soit changées; de là, le besoin d'une nouvelle et dernière révélation: le Coran. Il est la source fondamentale de l'enseignement et des lois islamiques. Le Coran traite de base des croyances, de la moralité, de l'histoire de l'humanité, du culte, de la connaissance, de la sagesse, de la relation entre Dieu et l'homme ainsi que des rapports humains sous tous leurs aspects. Une part importante de ce Livre Saint qu'est le Coran est consacrée à des enseignements d'une grande valeur sur lesquels peuvent se fonder de bons systèmes en matière de justice sociale, d'économie, de politique, de législation, de jurisprudence, de droit et de relations Internationales.
Mohammad (P.S.L) était analphabète, néanmoins c'est de son vivant et sous sa surveillance que le Livre Saint du Coran fut confié à la garde de la mémoire et consigné par ses disciples. Le texte original et complet du Coran est accessible à tous en Arabe, langue dans laquelle se fit la révélation.
Des traductions de son message sont largement répandues en de nombreuses langues. Le Hadith se compose des enseignements des paroles et des actions du prophète Mohammad (P.S.L) soigneusement réunis et rapportés par ses compagnons. Ils expliquent et développent le sens des versets coraniques.

 

Qui est Mohammad? (paix sur lui)

Mohammad (paix sur lui) naquit à la Mecque en 570, en Arabie. Rapidement orphelin il fut élevé par son grand-père puis son oncle. Rien de particulier ne le distinguait de ses contemporains jusqu’à l’âge de 40 ans, sinon son honnêteté reconnue (Al Amine), ainsi que ses longues méditations.
A 40 ans, en retraite pour méditation dans une grotte de la “Montagne de Lumière”, il commença à recevoir des révélations de Dieu par l’ange Gabriel. Croyant devenir fou, il fut ensuite rassuré par divers signes sur la véracité de sa mission: rappeler à l’humanité l’unicité absolue de Dieu.

 

Qui sont les musulmans ?

L'islam comporte, selon les sources entre 1,2 à 1,8 milliard de croyants, soit entre 16 % et 21 % de la population mondiale en 2007, occupant l’ensemble du globe. Ils proviennent d’un éventail très large de nationalités, cultures, et milieux géographiques. depuis les Philippines du sud jusqu'au Nigeria - sont unis par la foi commune de l'Islam. Environ 18% d'entre eux vivent dans le monde arabe; la plus grande communauté musulmane du monde est en Indonésie; des parties entières de l'Asie et la plupart des pays africains sont musulmans, tandis que de fortes minorités existent en Russie, Chine, Amerique du Nord et du Sud, et Europe. L’Islam est une religion universel.

 

Quelle est leur croyance ?

Les musulmans croient en un Dieu, Unique et Incomparable, Omniprésent mais invisible aux faibles sens de l’homme, et à Qui chaque être humain peut s’adresser directement dans ses prières, sans intermédiaires.
Ils croient aux anges créés par Dieu, aux prophètes qui ont relayé la révélation divine à l’Homme, depuis Adam, Noé, Abraham, Moïse, Jésus à Mohammad (paix sur eux tous), au jour dernier et en la responsabilité individuelle de nos actes: chacun ne sera rétribué ou puni que pour ses propres actes, point donc de péché originel.
Les musulmans croient que Mohammad (paix sur lui) fut le sceau, le dernier des messagers de Dieu. Ainsi l’affirme le Coran, que les musulmans considèrent comme la parole littérale de Dieu révélée par l’ange Gabriel à Mohammad (paix sur lui).

Pourquoi la famille est une notion importante en Islam?

La famille est la fondation même de la société islamique. La paix et la sécurité offerte par une stabilité familiale n’a pas d’équivalent. Ces éléments contribuent de façon essentielle à améliorer la finesse spirituelle des membres de la famille. Un ordre social harmonieux dérive de l’existence de ces liens familiaux; les enfants y sont chéris et quittent rarement la demeure familiale avant leur mariage.
Le respect de la prière, du père et des personnes âgées est un élément prépondérant de l’éducation islamique. Voilà pourquoi dans le monde islamique virtuellement aucun hospice pour les vieilles personnes. Le Coran enseigne de chérir et soigner nos aînés comme eux l’ont fait pour nous, enfants.

L’Éducation et la Raison: alliées de la foi?

En Islam, la recherche du savoir est une prescription coranique. Le prophète Mohammad (paix sur lui) a personnellement insisté que les musulmans fassent appel à la Science et à la Raison pour mieux appréhender le monde et discerner le bien du mal. Cet état d’esprit explique les formidables centres de civilisation islamique quelques siècles plus tard.

 

source : www.islam-fraternet.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

islama 13/02/2009 21:10

islama merci encore . je voudrais savoir si vous conessiez d'autres sites musulman .merci

islama 13/02/2009 21:04

salem .j'aime ce site merci beaucoup à la personne qui la créés mashallah.je vous conseil aussi ce site sajidine.com .salemahleykoum a tous mes frères et soeurs .pouvais vous me dire si le port du voile est obligatoire merci

Qliver Ange 26/06/2007 05:32

salam alikoum cher freres et soeurs



 ALLAHLE TRES MISERICORDIEUX, LE BIENFAITEUR , L OMNIPOTANT, L UNIQUE ET TOUS PUISSANT.


Allah est grand !

youssef 25/08/2006 17:23

salam alikoum chers freres et soeurs.
 
 
L'Islam : une belle religion
 

 [ Cliquez ici pour voir la video ]  [ Et ici pour la télécharger ]
oua salam alikoum oua rahma to lillah.

youssef 04/08/2006 20:32

salam alikoum chers freres et soeurs.
voicit INCHAALLAH une recherche du frere abou jihad (QU ALLAH LE PRESERVE) INCHAALLAH ALA JAMIHS AL MOSLIMINS YA RAB AL ALAMIN. AMIN ALA JAMIHS AL MOSLIMINS YA RAB AL ALAMIN.
Obligation d'un Musulman envers un Non-croyant

Salam alaikoum wr wbObligation d'un Musulman envers un Non-croyantQuestion : Qu'est-ce qui est obligatoire pour un Musulman envers les non-Musulmans concernant les différents types d'interactions et aussi par rapport aux fêtes et festivals ? Réponse : Les responsabilités d'un Musulman envers les non-Musulmans sont nombreuses, incluant : Premièrement, il doit les appeler à la Voie d'Allah, les prêcher et leur rendre clair la réalité de l'Islam, selon son aptitude et s'il possède la science nécessaire. C'est la plus grande et la meilleure bonne action qu'on puisse avoir envers son voisin, ou pour ceux qui vivent parmi les Juifs, Chrétiens et autres non-Musulmans. A ce propos, le Prophète a dit : "Celui qui guide vers le bien obtient la même récompense que celui qui l'accomplit." (Muslim). Le Prophète a aussi dit à Ali, alors qu'il l'envoyait à Khaibar pour rencontrer les Juifs, d'inviter ces Juifs à l'Islam. Il lui dit : "Par Allah, si Allah guide une personne par toi, c'est meilleur pour toi que le meilleur type de chameaux." (Al-Bukhaari, Muslim). Le Prophète a aussi dit : "Quiconque appelle à la Guidée aura une récompense équivalente à la récompense de celui qui la suit [la Guidée], sans que la récompense de chacun soit diminuée du tout." (Muslim, Ahmad, Abou Daawoud, an-Nasaa'i, at-Tirmidhi, Ibn Maajah). Les appeler à l'Islam, les prêcher vers l'Islam et leur conseiller cette Voie est une des plus importantes actions et un des meilleurs chemins pour se rapprocher d'Allah. En second lieu, le Musulman ne doit pas tromper une autre personne concernant sa vie, ses biens ou son honneur, si le non-Musulman est un citoyen d'un état Islamique ou a acquis une autre protection. Il doit donner leurs droits aux autres. Il ne doit pas le frauder par ses biens en le volant, le trompant ou en trichant. Il ne peut pas le faire souffrir dans son corps en le battant ou le tuant. Sa protection contre de tels délits est garantie par l'Etat. Troisièmement, il n'existe aucune interdiction concernant l'achat, la vente, la location et toute autre transactions d'affaires avec les non-Musulmans. Il a été rapporté authentiquement que le Prophète a acheté des objets aux mécréants polythéistes. Il leur a aussi acquis des biens aux Juifs. En fait, quand le Prophète mourut, son bouclier était hypothéqué chez une personne juive en échange de nourriture pour sa famille. Quatrièmement, on ne devrait pas leur donner le salut de paix en premier. Toutefois, on doit répondre à leur salut. Le Prophète a dit : "Ne donnez pas la salutation de paix en premier à un Juif ou Chrétien" (Muslim). Il a aussi dit : "Si les Gens du Livre vous donnent la salutation de paix, alors répondez 'Wa Alaikum' (et sur vous)" (Bukhari). Pour cela, un Musulman ne salue pas un non-Musulman en premier. Mais quand un Juif, Chrétien ou autre non-Musulman le salut [1], il répond : "Et sur vous de même", comme le Prophète l'a enseigné. Cela fait partie des droits du comportement entre un Musulman et un non-Musulman. Il doit aussi être de bon voisinage envers sont voisin non-Musulman. Si votre voisin est bon envers vous, vous ne devriez pas lui faire de mal et vous devez même lui faire l'aumône s'il est pauvre, ou lui offrir un cadeau s'il est riche. Vous pouvez aussi le conseiller pour ce qui est meilleur pour lui. Tout cela pourrait le conduire à se renseigner sur l'Islam et devenir Musulman parce que les voisins ont vraiment de grands droits. Le Prophète(sas) a dit : "L'ange Gabriel a continué de me recommander mon voisin jusqu'à ce que je croie qu'il faille que j'en fasse mon héritier." (Bukhari, Muslim).Allah a aussi dit dans le Coran : « Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. » Sourate 60, Al Moumtahanah (L'éprouvée), verset 7 Il est rapporté dans un hadith authentique par Asma bint Abu Bakr(ra) que sa mère, qui était une polythéiste, la visita et lui demanda son assistance (c'était pendant le temps du traité de paix entre le Prophète et les mécréants). Elle alla alors trouver le Prophète pour lui demander conseil, et il lui dit de consever les liens de bienvaillance avec elle et d'être juste envers elle. Cinquièmement, un Musulman ne doit pas participer avec eux à leurs festivités et célébrations. Toutefois, il est permis de leur présenter des condoléances à la mort de quelqu'un s'il y a un profit licite à agir ainsi. Il peut aussi leur dire "Que le futur vous apporte le bien", ou quelque chose de cette nature. Il ne convient pas de leur dire "Puisse Allah lui pardonner", ou "Puisse Allah lui faire miséricorde", si la personne morte était un non-croyant. « Il n' appartient pas au Prophète et aux croyants d' implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent- ils des parents alors qu' il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l' Enfer. » Sourate 9, At-Tawba (Le repentir), verset 113 C'est-à-dire, on ne doit pas prier pour un mécréant mort bien qu'on puisse demander la Guidée pour ceux qui sont encore vivants. Sheikh Abdul Aziz ibn Baz (rahimahouLLah).
 
oua salam alikoum oua rahma to lillah.